Actualités d'ATLANTIC PARTNERS

Le bulletin de paie au Royaume-Uni

Droit fiscal

14 JANVIER / 2022

Lire un bulletin de salaire vous a toujours semblé difficile ? Pas pour les britanniques !
En effet, de l’autre côté de la Manche, les sujets de la Reine ne connaissent pas ce problème. Simplifié depuis 1944, une fiche de paie britannique (payslip) comprend quelques lignes, dont principalement les prélèvements obligatoires tels que l’impôt sur le revenu (Income Tax), l’assurance maladie (National Insurance), et aussi d’autres cotisations obligatoires sous certaines conditions telles que la retraite complémentaire (pension).

L’impôt sur le revenu (Income Tax) :

Tout d’abord, contrairement à la France, l’impôt sur le revenu est calculé pour chaque personne individuellement, et non pas par foyer fiscal. Il fonctionne par tranche progressive : plus vous gagnez, plus vous payez d’impôts. Cependant, une exonération fiscale (Personal Allowance) de £12,570 est attribuée pour tout individu gagnant moins de £125,140.
Voici le barème progressif applicable (à l’exception de l’Écosse) :

  • 0% pour les revenus annuels jusqu’à £12,570
  • 20% pour les revenus annuels allant de £12,571 à £50,270
  • 40% pour les revenus allant de £50,271 à £150,000
  • 45% pour les revenus annuels au-dessus de £150,000

À titre d’exemple, une personne dont le revenu annuel est de £30,000 payera des impôts seulement sur la différence entre son revenu et l’exonération fiscale (Personal Allowance) multipliée par le taux de sa tranche. Ce qui nous donne £30,000 – £12,570 = £17,430 x 20% = £3,486 d’impôts à payer. Cet impôt est prélevé directement sur son salaire tous les mois.

L’assurance maladie (National Insurance)

Considérée comme le système de protection sociale britannique, l’assurance maladie (National Insurance) est payée par les salariés, leurs employeurs et aussi les auto-entrepreneurs (Self Employed).
Toute personne, âgée de plus de 16 ans et travaillant sur le territoire britannique, doit se munir d’un numéro de Sécurité Sociale appelé National Insurance Number (NIN) pour pouvoir contribuer à ce système social et ainsi bénéficier des avantages de la sécurité sociale.
Les contributions au NI (National Insurance) donnent droit d’accéder au système de santé public (NHS) et à la retraite d’Etat lorsque le salarié atteint l’âge de la retraite (aujourd’hui fixé à 68 ans).

La contribution est divisée en plusieurs catégories qui dépendent du statut de l’employé (salarié, auto-entrepreneur…) ainsi que de la rémunération

Catégorie 1 : Les employés gagnant plus de £184 par semaine et qui n’ont pas atteint l’âge de la retraite.
Catégorie 1A ou 2B : Les employeurs versent directement ces contributions pour le compte des salariés lorsqu’ils leur attribuent des avantages en nature par exemple.

Catégorie 2 : Elles concernent les auto-entrepreneurs dégageant un profit d’au moins £6,515 sur l’année. Pour ceux qui gagnent moins, il est possible de contribuer volontairement afin d’éviter d’avoir des périodes de non-contribution à l’assurance maladie.

Catégorie 3 :
Il s’agit des contributions volontaires évoquées précédemment.

Catégorie 4 :
Elles concernent les auto-entrepreneurs dégageant un profit d’au moins £9,569£ par an.

La retraite complémentaire (Pension)

D’un point de vue social, le Royaume-Uni possède l’une des retraites les plus faibles parmi les pays occidentaux. Cela s’explique par les faibles taux de cotisations pour le National Insurance. C’est pour cela que le gouvernement britannique a mis en place une retraite complémentaire obligatoire, par une loi de 2012, pour tout salarié âgé de plus de 22 ans, travaillant au Royaume-Uni et gagnant plus de £6,240 par an.

Légalement, l’employeur doit verser au minimum 3%, et l’employé 5% des salaires bruts.

Les pourcentages peuvent varier à la hausse en fonction du contrat négocié par l’entreprise, et le salarié a la possibilité de verser volontairement plus que le minimum prévu.

Il est intéressant pour les hauts revenus, qui payent l’impôt sur le revenu à hauteur de 40% et 45%, de contribuer plus que le minimum, car il est possible d’obtenir une exonération d’impôt.

Prenons l’exemple d’une personne dont le revenu annuel est de £60,270 sur l’année fiscale 2021-2022 et qui paie 40% sur sa tranche supérieure de revenu (£60,270 – 50,270 = £10,000).

Elle souhaite verser £15,000 dans un fonds de retraite privé.

Le montant qu’elle verse elle-même dans le fonds est de £12,000 et les £3,000 restants correspondent à la réduction d’impôt obtenue et reversée directement sur le fonds (20% x £15,000 = £3,000).

Elle peut également demander une réduction d’impôt complémentaire sur sa déclaration d’impôt sur le revenu personnelle de £10,000 x 20% = £2,000.
Le montant total de la réduction d’impôt obtenue est de £3,000 + £2,000 = £5,000.
Le coût total de la contribution complémentaire pour cette personne est de £12,000 – £2,000 = £10,000.

Pour illustrer ce que nous venons de dire, voici un bulletin de paie :

Bulletin de paye au Royaume Uni

N.I Number : numéro personnel de sécurité sociale.
Payments : revenus bruts avant impôts

Deductions : ce sont les cotisations et prélèvements salariaux

  • PAYE Tax : impôt sur le revenu
  • National Insurance : assurance maladie
  • Ee pension : retraite complémentaire

Gross pay : salaire brut
Earnings for NI : revenus bruts soumis à cotisations d’assurance maladie
Er Pension : contributions patronales de retraite complémentaire
Year to date : revenus et cotisations cumulés depuis le début de l’année fiscale
Ee Pension : contributions salariales de retraite complémentaire
Tax Code : code fiscal qui définit l’imposition de la personne
Tax Period : l’année fiscale commence le 6 Avril et se termine le 5 Avril de l’année suivante. Dans l’exemple, nous sommes donc au mois d’Octobre (Avril = mois 1).
Payment Method – BACS (Bankers Automated Clearing Services) : moyen de paiement, ici par virement automatique.
Net pay : salaire net

Le cabinet Atlantic Partners vous accompagne et assure l’ensemble du traitement de la paie des dirigeants et des salariés. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter.

Atlantic Partners
Votre réseau d’experts-comptables

Donnez-nous l’opportunité de vous rencontrer et nous parlerons de votre métier, de vos projets et de la façon dont nous serions à même d’accroître l’efficacité de votre propre environnement.
Notre réussite passe aussi et surtout par le succès de votre entreprise.

NOUS CONTACTER